Fdesouche

28/03/2021

Deux personnes ont été tuées dans de nouveaux affrontements entre des manifestants islamistes protestant contre la visite du Premier ministre indien Narendra Modi et la police au Bangladesh dimanche, portant à 13 le nombre de victimes des violences des trois derniers jours.

Les manifestants, pour la plupart membres du groupe extrémiste Hefazat-e-Islam, accusent le Premier ministre indien, venu à l’occasion de la célébration par le Bangladesh du 50e anniversaire de son indépendance, d’attiser la violence contre les musulmans dans son pays.

Cinq personnes étaient mortes vendredi, et six autres samedi, après que la police a tiré sur des manifestants dans plusieurs régions du pays à majorité musulmane. […]

Courrier International


27/03/2021

Le Bangladesh, à majorité musulmane [96% de sunnites, 3% de chiites], peuplé de 168 millions d’habitants, a déployé des gardes-frontières pour aider à maintenir l’ordre, a dit samedi 27 mars un haut responsable, après des protestations meurtrières d’un groupe radical islamique opposé à une visite du Premier ministre indien, Narendra Modi, membre du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP). Cette visite a commencé ce vendredi matin dans le cadre des célébrations des cinquante années d’indépendance du Bangladesh par rapport au Pakistan.

Les violences qui ont éclaté vendredi à la principale mosquée de Dacca se sont étendues dans plusieurs districts de ce pays d’Asie du Sud, à majorité musulmane, peuplé de 168 millions d’habitants.

Les heurts violents entre forces de l’ordre et manifestants ont fait cinq morts parmi les protestataires et des nombreux blessés. Quatre victimes des heurts de vendredi sont membres du groupe islamiste Hefazat-e-Islam, et les violences ont eu lieu à Hathazari, une petite ville rurale où sont basés les principaux chefs du groupe. […]

La visite du nationaliste indien Narendra Modi, arrivé à Dacca vendredi à l’occasion de cet anniversaire, a été accueillie depuis plusieurs jours par des manifestants qui l’accusent d’exacerber le communautarisme en Inde. Ils l’accusent d’avoir incité aux violences antimusulmanes qui avaient fait un millier de morts dans l’Etat indien du Gujarat en 2002, alors qu’il était à la tête de cet Etat. […]

Le Figaro ; RFI


Fdesouche sur les réseaux sociaux