Fdesouche

Les violences sexistes et sexuelles subies par les femmes musulmanes sont-elles quantifiées ?

Asiya Bathily : Je n’ai pas connaissance de chiffres officiels. Mais je suis étudiante dans un centre où je prends des cours de science islamique et avec qui je mène depuis 4 ans des actions de sensibilisation à ces violences. Le corps enseignant et administratif s’est engagé à ce que tous les ans, nous abordions un angle précis autour de ce sujet.

L’année dernière, nous avons voulu faire un sondage à l’intérieur du centre pour interroger les étudiant·e·s. Dans la communauté musulmane, on est dans une forme d’idéalisation où l’on parle très peu de sexualité et on ne pense pas qu’on est touché·e·s par les violences sexistes et sexuelles. Sauf que lors de ma première intervention, sept personnes m’ont contactée pour me raconter ce qu’elles avaient vécu, donc j’ai voulu enquêter davantage.

On est environ 700 étudiants, on a reçu 110 réponses au sondage et parmi celles-ci, 50 personnes confiaient avoir été violées. Pas loin d’une personne sur deux. Ces résultats reflétaient également des points qui existent à plus grande échelle : la majorité des répondant·e·s racontaient avoir été violé·e·s avant 18 ans, par une personne proche, et n’avaient pas mis en place d’action particulière pour guérir.

[…]

Terrafemina


Centre Shatibi


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux