Fdesouche

On plisse les yeux pour être sûr de bien lire. On se pince pour être sûr de bien comprendre. Sur le petit tract publicitaire, format demi-A4 et papier glacé imprimé comme les pros, en lettres blanches, on lit: « Différentes weed de coffee-shop, différentes weed de Californie un ou plusieurs hash » et quelques petits drapeaux qui vantent la variété des provenances, Hollande, USA, Maroc. «Weed»: en français, herbe de cannabis. Puis une adresse très précise, celle d’un point de deal et même un compte Snapchat « pour toutes les informations et nouveautés ». Un document surréaliste, une publicité réalisée par des dealers pour appâter le chaland, une pub glissée, ces derniers jours, dans les boîtes aux lettres ou sous la porte de quelques Lillois.

La pub est surprenante de décontraction. Les dealers indiquent les horaires d’ouverture du point de vente, apportent même l’info-service essentielle, comme les lignes de métro ou de bus pour se rendre sur le lieu. « C’est tout juste s’ils ne donnent pas une note de dégustation! », n’en revient pas Roxane. « Ce que je trouve dingue, c’est qu’il y ait une adresse ! » Une adresse très précise même. Nous nous y sommes rendus.

[…]

La Voix du Nord


Fdesouche sur les réseaux sociaux