Fdesouche

À l’âge de 23 ans, l’acteur David Harewood a fait une dépression psychotique, un état qu’il a découvert par la suite et qui est beaucoup plus susceptible d’affecter les hommes noirs. Après l’annonce choquante que les patients noirs, asiatiques et issus de minorités ethniques mouraient en nombre disproportionné à cause de Covid-19, David s’est senti obligé d’en découvrir les raisons.

David commence son voyage à Brent, au nord-ouest de Londres. Au cours de la première vague de la pandémie, cet arrondissement avait le taux de mortalité par Covid-19 le plus élevé du pays. C’est également l’une des zones les plus diversifiées du Royaume-Uni, où près de 65 % de la population locale est noire, asiatique ou issue d’autres groupes ethniques minoritaires.

Il rend visite au Dr Tariq Husain, chef de l’unité de soins intensifs de l’hôpital de Northwick Park situé à proximité, qui décrit le raz-de-marée de cas qui a dépassé leur capacité d’accueil, cinq fois plus que les taux d’admission habituels, et le fait que les personnes issues des communautés minoritaires semblent être les plus touchées. […]

BBC


Le reportage d’une heure de la BBC n’est pas disponible sans être localisé au Royaume-Uni, mais les extraits les plus parlants sont disponibles via une chaîne Youtube de commentateurs politiques :


Fdesouche sur les réseaux sociaux