Fdesouche

Il est présenté comme le «cerveau» du groupe État islamique en Allemagne: le prédicateur irakien «Abou Walaa» risque mercredi onze ans de prison pour avoir radicalisé des jeunes et dirigé un réseau djihadiste.

Ahmad Abdulaziz Abdullah Abdullah, alias «Abou Walaa», est jugé depuis plus de trois ans à Celle (nord de l’Allemagne), aux côtés de quatre complices présumés, dans un procès-fleuve entouré d’un drastique dispositif de sécurité.

Il est accusé d’appartenance à l’EI et de soutien à cette «organisation terroriste étrangère». Des peines comprises entre quatre et onze ans de prison ont été requises contre les prévenus. L’avocat du principal accusé a lui plaidé l’acquittement.

«Abou Walaa» était, selon l’accusation, «le représentant en Allemagne» de l’État islamique entretenant des «contacts directs» avec les leaders du groupe, ainsi que le «cerveau du réseau» qui envoyait des combattants volontaires depuis l’Allemagne vers la Syrie ou l’Irak.

(…)

Le principal accusé était arrivé en Allemagne comme demandeur d’asile en 2001 et a été arrêté en novembre 2016 après une longue enquête du renseignement intérieur. Très prudent et discret, il était surnommé «le prédicateur sans visage», car ses prêches en ligne, très regardés dans la jihadosphère, ne le montraient jamais de face. Il est aussi accusé d’avoir prêché le djihad dans la mosquée de Hildesheim, désormais fermée.

(…)

24h.ch


Fdesouche sur les réseaux sociaux