Fdesouche

La polémique continue d’enfler à Lyon : les menus sans viande dans les cantines des écoles sont toujours critiqués par les éleveurs qui manifestent lundi 22 février et organisent un barbecue devant les bureaux du maire. Le préfet du Rhône a été saisi, il va lancer un contrôle de légalité.

Pour la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs, “nous ne laisserons pas tout passer sous prétexte de crise sanitaire“. La mesure de supprimer la viande dans les cantines doit durer 7 semaines, une décision uniquement prise à l’aune de la pandémie actuelle selon les services de la mairie, qui a déjà promis de revenir aux menus classiques après la crise du Covid. Mais ces précisions ne rassurent pas du tout les éleveurs.

Le syndicat rentre à son tour dans ce débat qui dure depuis quelques jours, avec cette fois-ci des arguments environnementaux et nutritionnels: “Il est nécessaire d’avoir un repas équilibré nutritionnellement et diversifié” écrit la FDSEA dans un communiqué. “Nous rappelons que des légumes ou légumineuses ne sont pas des menus de substitution car ils n’ont pas la même valeur nutritionnelle qu’un morceau de viande. Nous ne sommes pas aux Etats-Unis ou en Amérique du Sud. Nos modèles d’élevage apportent une complémentarité agronomique, une biodiversité. On nous parle d’impact environnemental alors qu’on s’apprête à signer les accords du Mercosur ! La crise du covid n’excuse pas tout.

En signe de pied-de-nez, les éleveurs ont installé une mini-ferme symbolique devant les bureaux du maire EELV de Lyon Grégory Doucet, avec évidemment un barbecue et une dégustation, de viande bien-sûr. Une vache dans son enclos et deux petits chevreaux sont encadrés par de nombreux gendarmes.  […]

France3-régions


Fdesouche sur les réseaux sociaux