Fdesouche

05/02/2021

Des articles, partagés plusieurs centaines de fois en quatre jours sur les réseaux sociaux affirment qu'”avec un pic de 4 472 homicides en 2020, la France a enregistré l’un de ses pires scores depuis 20 ans“. C’est faux, la France n’a pas enregistré 4 472 homicides. Ce nombre, donné dans un article du Figaro par le criminologue Alain Bauer, comprend selon ce dernier plusieurs catégories de faits, dont “les homicides“, mais aussi les “tentatives d’homicides“. Selon les premiers chiffres du service de statistiques du ministère de l’Intérieur, il y a eu 863 homicides pour l’année 2020.  

Avec un pic de 4 472 homicides en 2020, la France a enregistré l’un de ses pires scores depuis 20 ans. Le criminologue Alain Bauer parle ‘d’épidémie d’homicides’“, peut-on lire sur le site fdesouche.com dans un article du 3 février. […]

Le site paraît reprendre cette phrase d’un article publié sur Valeurs actuelles quelques jours plus tôt (le 1er février). […]

AFP Factuel


02/02/2021

Avec un pic de 4 472 homicides en 2020, la France a enregistré l’un de ses pires scores depuis 20 ans. Le criminologue Alain Bauer parle « d’épidémie d’homicides ».

(…)

Si la violence entraînant la mort avait déjà bondi de 1972 à 1983 (+ 52 %), une stagnation est apparue jusque 2011, où le nombre d’homicides n’a cessé de progresser, avec notamment la série d’attentats que la France a connue en 2015, au Bataclan et sur les terrasses parisiennes.

Une violence sous-estimée ?

Alain Bauer note étonnamment que le nombre d’homicides n’a pas diminué après les attentats islamistes. « On aurait pu s’attendre à ce que les chiffres redescendent après les attentats de Paris et de Nice mais le nombre des victimes n’a fait qu’augmenter », constate-t-il. En 20 ans, le nombre d’homicides a bondi de 91 %, passant de 2 338 à 4 472 victimes. En comparaison des chiffres de 1972, la hausse est même de 113 %.

Selon Alain Bauer, il y a un « profond mouvement de retour à la violence physique, particulièrement en Occident ». Et celui-ci serait « ignoré ou sous-estimé ».

Valeurs

Réaction d’Eric Zemmour :


Fdesouche sur les réseaux sociaux