Fdesouche

Pour avoir dit lors d’un cours le 27 octobre, onze jours après l’assassinat de Samuel Paty : « L’islam ne reconnaît pas la liberté de conscience. C’est quand même absolument terrifiant », et évoqué « des religions sexuellement transmissibles », Mme L., prof de droit à la fac d’Aix-Marseille, a reçu des menaces de mort, avant d’être placée sous surveillance policière. L’enseignante a déposé plainte le 6 janvier contre Mediapart pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Le site d’information avait en effet publié le 8 décembre le nom de l’enseignante et qualifié ses propos d’«islamophobes»…

[…]

Contacté par Le Point, l’avocat de l’enseignante pointe également du doigt les agissements de la vice-présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Cette dernière aurait diffusé un extrait audio du cours incriminé lors d’échange de mails au sein de la CNCDH avec la mention «à vomir».

[…]
Le Point / Valeurs Actuelles


Fdesouche sur les réseaux sociaux