Fdesouche

Mohammed Khannoussy a eu beau dire, durant tout son procès, qu’il n’était qu’un exécutant sous la menace, sa version des faits n’a pas pris. Ce mardi 12 janvier, l’homme comparaissait devant le tribunal de Mont-de-Marsan, prévenu d’avoir, entre mai et novembre 2020, fait parvenir à une dizaine de reprises au moins, des colis au-dessus de l’enceinte du centre pénitentiaire de Pémégnan, à Mont-de-Marsan.

En parallèle, le prévenu, âgé de 27 ans, procédait à la même chose au centre pénitentiaire de Neuvic, en Dordogne. La plupart du temps, les colis contenaient des barrettes de cannabis ou des téléphones portables. Mais des fourchettes, ou encore une console PlayStation, auraient été également livrées.

(…) Un dernier délit viendra empirer le sort du prévenu : lors de son interpellation, ce dernier a voulu prendre la fuite en menottes et chaussettes. En prenant en compte les 15 mentions sur son casier judiciaire, dont la plupart sont relatives à des faits de vols, le tribunal l’a condamné à un an de prison ferme, avec maintien en détention, et confiscation de son compte PCS.

Sud Ouest