Fdesouche

“La boule au ventre”

Selon Jean-Christophe Colombo, délégué syndical et également chauffeur de bus, “il y a eu une explosion des incivilités depuis le premier confinement” : “On note 300 % a peu près d’augmentation d’incivilités, c’est gravissime. Aujourd’hui, on parle de mortier on ne parle plus de jets de cailloux, les conséquences sont plus graves. Il y a eu en revanche un peu moins d’agressions de chauffeurs en 2020 car on a moins circulé mais c’est surtout la gravité qui a augmenté”, explique t-il.

Selon lui, certains conducteurs viennent au travail avec “la boule au ventre” car “ils ne savent pas ce qu’il va se passer dans la journée”“Je pense que la population est sous tension et comme on est service public, on est sur le terrain et on prend un peu pour tout le monde”, analyse le délégué syndical.

France Bleu


 

Le 14 janvier, vers 19h15, un bus des TBM (Transports Bordeaux Métropole) a été attaqué à coups de mortier d’artifice à Mérignac. Au moins une dizaine de tirs visant ce véhicule de la ligne 30 ont été recensés, en provenance de la cité Pont-de-Madame, dans le centre de la commune.

Selon un officier de police présent sur place, le bus circulait sans voyageur. Mais l’un des deux chauffeurs présent à bord a été légèrement blessé. Il s’agit d’un chauffeur en apprentissage. Souffrant d’acouphènes et de douleurs aux cervicales, il a été évacué au CHU de Bordeaux. Toutes les lignes de bus circulant dans le secteur ont été déviées.

Tandis que les détonations ont été entendues sur un large secteur et alors que la circulation était encore très dense, de nombreux équipages de police dont la brigade anti-criminalité et la compagnie d’intervention se sont rendus sur les lieux.

Sud Ouest