Fdesouche

L’intérieur ordonne à [la compagnie] Trasmediterránea d’affréter trois bateaux pour ramener des migrants en Algérie

[…]

Le contrat avec la compagnie maritime a un coût de 200.000 euros et permettra le retour d’environ 120 migrants algériens 

Le ministère de l’Intérieur a chargé la compagnie maritime espagnole Trasmediterránea d’affréter trois navires pour transférer en Algérie d’Alicante quelque 120 migrants en situation irrégulière en Espagne. 

[…]

L’Algérie est l’un des pays africains avec lesquels le gouvernement de coalition a intensifié ses efforts politiques ces derniers mois pour tenter d’accélérer le retour des migrants arrivant en Espagne, ce qui a conduit à des visites à Alger en 2020 par le ministre de Affaires étrangères, Union européenne et coopération (Arancha González Laya) ainsi que le ministre de l’Intérieur (Fernando Grande-Marlaska). Plus précisément, il s’est rendu le 10 août et a rencontré le président, Abdelmadjid Tebboune; le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, et avec le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

[…]

Conformément aux conditions convenues, “un maximum de 40 immigrés irréguliers” voyageront sur chacun des trois navires, accompagnés des policiers qui assurent le service d’escorte correspondant. Le coût de chaque voyage a été estimé à 65000 euros et comprend le transfert des citoyens et agents algériens, l’entretien des groupes et l’hébergement dans les cabines des fonctionnaires du corps national, étant susceptibles de faire l’objet de dépenses – selon l’Intérieur – Il peut être financé par le Fonds d’intégration des migrations d’asile (FAMI) de l’Union européenne.

L’article dans son intégralité sur Elindependiente


Fdesouche sur les réseaux sociaux