Fdesouche

Bien qu’elle ait longtemps répété, en public comme en privé, qu’elle n’avait pas l’intention de briguer l’Elysée, Anne Hidalgo pose désormais les thèmes d’un débat à gauche et observe, avec sa garde rapprochée, les réactions. Marteler son attachement à la laïcité, insister sur “la promesse républicaine“, avant d’aborder prochainement l’école: Anne Hidalgo, réélue maire de Paris en juin, détaille sa vision sur des thèmes chers à la gauche avant 2022, sous le regard attentif du Parti socialiste.

La maire de Paris doit ainsi mettre le cursus sur “les méthodes nouvelles qui permettent aux enfants d’apprendre différemment“, et plaider pour qu’on sorte de “cette idée qu’il faut absolument terminer le programme en oubliant la notion de cycle, plus souple“.

Le Directeur général adjoint de l’Ifop, Frédéric Dabi, en est convaincu : “ce qui peut faire la différence entre les candidats de gauche en 2022, c’est la question républicaine, laïque“. Et quand l’édile parisienne rappelle son engagement républicain, elle ne parle pas seulement aux socialistes, mais aussi au centre, analyse Frédéric. Dabi.  […]

En attendant, l’édile parisienne soigne ses pairs au PS. “Elle a vu tous les gens qui comptent à gauche“, souffle un proche de la maire de Paris. Elle a ainsi déjeuné à l’Hôtel de Ville avec François Hollande, revu Laurent Fabius, s’est rabibochée avec le premier secrétaire du PS, Olivier Faure. “Anne Hidalgo jouit d’une très bonne image, j’en suis fier“, affirme le sénateur Rachid Temal.  […]

Mais le PS compte encore plusieurs figures historiques. Le maire d’Alfortville Luc Carvounas salue ainsi le retour médiatique de Ségolène Royal, “une voix forte et indépendante qui incarne aussi une forme de bon sens populaire“. […]

msn/bfmtv


Fdesouche sur les réseaux sociaux