Fdesouche

10/12/2020

Depuis le 4 décembre, une crèche de Noël a été à nouveau installée par Robert Ménard (divers droite), le maire de Béziers (Hérault). Elle est située dans la cour d’honneur, juste avant le hall d’entrée de la mairie. Des associations, syndicats et élus de gauche estiment que l’installation de la crèche est « illégale » et ne respectent pas la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ils demandent l’intervention du préfet.

 « En plus de la traditionnelle scène de la Nativité, on y trouvera un peu l’atmosphère de la garrigue des hauts cantons », lit-on dans un article intitulé « Ainsi soit-elle », dans le dernier numéro du Journal du Biterrois, le magazine institutionnel de l’agglomération et de la mairie.

« L’installation d’une crèche de la Nativité dans l’hôtel de ville de Béziers est une violation […] à la loi de 1905 [concernant la séparation de l’Eglise et de l’Etat], écrivent-ils. Robert Ménard, en remettant à nouveau une crèche de la Nativité, revendiquée publiquement comme symbole du christianisme, au sein de la mairie, sait parfaitement qu’il commet un acte illégal. […] Les provocations du maire de Béziers nuisent à la liberté de conscience et à la concorde. Elles dressent les citoyens les uns contre les autres. » Associations, élus, partis politiques et syndicats demandent que le préfet « agisse pour faire respecter la loi ».

New.yahoo/20 minutes

28/11/2020

Il y aura bien une crèche de Noël, cette année encore, à Béziers (Hérault), a appris 20 Minutes ce vendredi auprès de la mairie de Robert Ménard (divers droite). Au nom de la laïcité, elle est, depuis plusieurs années, attaquée en justice par la préfecture. Depuis plusieurs années, Robert Ménard s’oppose à la préfecture de l’Hérault, dans le cadre de l’installation de la crèche de Noël.

Le public pourra la voir à partir du 4 décembre, mais aucune inauguration n’est prévue, en raison des mesures sanitaires liées à la lutte contre le Covid-19.

La crèche sera installée dans la cour d’honneur, qui est située avant le hall d’entrée de l’hôtel de ville. « En plus de la traditionnelle scène de la Nativité, on y trouvera un peu l’atmosphère de la garrigue des hauts cantons », lit-on dans un article intitulé « Ainsi soit-elle », dans le Journal du Biterrois. Le nouveau numéro du journal institutionnel de l’agglomération et de la mairie a été diffusé ce vendredi matin sur le compte Twitter de la communauté de communes, présidée par Robert Ménard. […]

20 minutes


Fdesouche sur les réseaux sociaux