Fdesouche

26/11/2020

Interpellé mardi à Lagny-sur-Marne, le jeune homme, connu des services de police, était toujours en garde à vue mercredi après-midi pour apologie du terrorisme, recel de vol et destruction par moyen dangereux pour les personnes, a indiqué la procureure de la République de Meaux, Laureline Peyrefitte. Il sera jugé jeudi en comparution immédiate, selon une source proche de l’enquête.

Le clip du morceau intitulé Samuel Paty, diffusé sur YouTube, met en scène le rappeur Maka entouré de jeunes masqués de noir et armés de machettes, couteaux et scies. En décor, une voiture qui brûle. «Il conteste les infractions qui lui sont reprochées», a précisé la procureure. La vidéo a été retirée de la plateforme après sa parution le 11 novembre.

Le Figaro


09/11/2020