Fdesouche

Amnistie internationale est certes reconnue pour ses actions en faveur de la libération des prisonniers et prisonnières d’opinion. Cependant, notre mission n’est pas de combattre les dictatures, mais de combattre toute violation de droits de la personne, y compris au sein des États démocratiques, en vertu de la Déclaration universelle des droits de l’homme. D’où notre contestation de la loi 21.

D’entrée de jeu, bien que la Loi sur la laïcité prétende proscrire le port des signes religieux en général, reconnaissons que le véritable objet d’opprobre est ici le voile islamique et ses dérivés.

Notre façon de percevoir les coutumes et les croyances des autres est modelée par notre environnement social et culturel. C’est ainsi que plusieurs d’entre nous perçoivent la femme musulmane comme étant « nécessairement soumise et victime ». Et que le gouvernement du Québec a déclaré que le voile était sans conteste une manifestation de l’inégalité des genres et une menace à la laïcité. […]

Le Devoir


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux