Fdesouche

Le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tarek Oubrou,  a estimé sur franceinfo qu’il sera très difficile de “labelliser” les futurs imams, comme le prévoit la future instance du conseil national des imams.

Publicité

Ce sera très difficile sur le terrain de labéliser les imams. Les imams ne sont pas des produits hallal qu’il faudrait labéliser“, a ajouté Tarek Oubrou. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) doit se limiter, selon Tarek Oubrou, “à la gestion administrative temporelle des cultes“. […]

Tarek Oubrou a jugé inutile une charte des principes républicains, “puisque les valeurs de la République s’imposent à tous les cultes sans distinction, à tous les citoyens. On n’a pas besoin d’affirmer ce qui est évident“, s’est-il agacé. Le problème de la radicalisation “n’est pas dans la langue, ou dans le fait d’être étranger, c’est dans le corpus doctrinal sur lequel on va former les imams“.

francetv.info


Fdesouche sur les réseaux sociaux