Fdesouche

17/11/2020

L’évacuation du camp de migrants qui contenait près de 2.500 personnes sous le pont de l’autoroute A1 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a débuté ce mardi, à l’aube. Plusieurs feux y sont en cours et sont visibles depuis les abords du camp.

Par mesure de sécurité, la ligne 13 du métro a été coupée et ne dessert plus la station Saint-Denis Porte de Paris, et ce jusqu’à 12h.

18/09/2020

Lorsque l’on quitte Paris par l’autoroute A1 en direction du nord de la France, il faut rouler quelques centaines de mètres pour apercevoir les premières tentes. En contrebas, sous un pont, des migrants se sont installés là à la fin du mois d’août, tout près de la voie express et du Stade de France. Pour la plupart des Afghans, entre 400 et 800 selon les jours, qui dorment à même le sol dans des conditions insalubres.

Au rythme où Paris et ses portes se gentrifient, ces exilés ont dû fuir la capitale où ils ne sont pas les bienvenus. «Certains n’y ont même plus accès, la police les contrôle systématiquement», assure une bénévole du collectif Solidarité migrants Wilson.

Libération


Fdesouche sur les réseaux sociaux