Fdesouche

Une opération de l’armée française menée par des commandos héliportés avec l’appui d’avions de chasse s’est conclue par la mort de plusieurs dizaines de djihadistes, jeudi, près de Niaki, à 180 km de Mopti, dans le cendre du Mali.

Une trentaine de djihadistes ont été tués dans une opération de l’armée française jeudi près de Niaki, à 180 km de Mopti, dans le centre du Mali, au centre du Mali, deux jours après la « neutralisation » d’un haut responsable lié à Al-Qaïda, a annoncé vendredi soir l’état-major des armées françaises.

« Une trentaine de membres d’un GAT (groupe armé terroriste) appartenant au RVIM (Rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans, aussi appelé GSIM, ndlr) ont été neutralisés » lors d’une opération aérienne et héliportée de la force Barkhane, a indiqué le porte-parole de l’état-major, le colonel Frédéric Barbry, à l’AFP.

Ils ont été la cible « de frappes aériennes de Mirage 2000, de tirs d’hélicoptère Tigre et de commandos de montagne », a-t-il ajouté.

(…) Ouest-France


En lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux