Fdesouche

Au Brésil, la milice, véritable mafia, dispute le territoire carioca aux trafiquants de drogue

Protégée par Jair Bolsonaro, le président brésilien, elle ne cesse d’accroître sa mainmise tant géographiquement que politiquement.

À Rio de Janeiro, les groupes criminels ne cessent d’augmenter leur pouvoir. Mais ce ne sont pas vraiment ceux que l’on croit : les trafiquants de drogue ont tendance à perdre du territoire alors que la milice, composée d’anciens membres des forces de l’ordre, ne cesse de grandir de façon très inquiétante. Et Jair Bolsonaro n’est peut-être pas étranger au phénomène.  

En tout cas, il est difficile de ne pas penser au président brésilien quand on parle de la milice. Parce qu’en tant que député de l’État de Rio pendant 30 ans, Jair Bolsonaro l’a toujours défendue comme il défendait tout policier ou militaire, assurant en gros qu’il était préférable de vivre dans un quartier dominé par la milice que par les trafiquants de drogue.

L’article dans son intégralité sur France Info


Fdesouche sur les réseaux sociaux