Fdesouche

Préoccupé par le rôle que la Turquie joue en Syrie, le ministre grec des Affaires étrangères a estimé qu’Ankara favorisait les déplacements des djihadistes qui allaient combattre dans différents pays.

La Turquie est devenue «une agence de voyages» pour djihadistes, a déclaré lundi 26 octobre le chef de la diplomatie grecque, Nikos Dendias, lors d’entretiens avec son homologue russe Sergueï Lavrov, en visite à Athènes.

«J’ai exprimé mon inquiétude face au rôle négatif que la Turquie joue en Syrie, sapant les progrès accomplis […], ainsi qu’au fait que la Turquie est devenue une agence de voyages pour les djihadistes qui se rendent sur différents fronts», a indiqué le ministre grec.

Fin septembre, l’Arménie a déjà accusé la Turquie d’avoir transféré environ 4.000 combattants du nord de la Syrie vers l’Azerbaïdjan sur fond de l’aggravation de la situation dans le Haut-Karabakh, en Transcaucasie.

Sputnik news


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux