Fdesouche
La Britannique Munira Mirza, une antiraciste pas comme il faut

Cette très influente conseillère de Boris Johnson est chargée de mettre en place une commission sur les inégalités ethniques. Ancienne marxiste devenue libertaire, fille d’immigrés pakistanais, elle se retrouve conspuée par la gauche pour son refus de reconnaître l’existence d’un racisme institutionnel au Royaume-Uni.

De nature réservée, cette fille d’immigrés pakistanais est devenue la conseillère la plus proche et la plus influente de Boris Johnson après Dominic Cummings et a peut-être trouvé en Hannah Arendt une source d’inspiration ces derniers mois. Car elle a fait l’objet de ce qu’elle considère comme une “bastonnade morale” de la part de “l’industrie antiraciste”. Son crime ? Avoir constitué une nouvelle commission sur les inégalités ethniques et raciales tout en affirmant que le racisme institutionnel au Royaume-Uni relevait “davantage d’une impression que de la réalité”.

www.courrierinternational.com


Fdesouche sur les réseaux sociaux