Fdesouche

Autodéclaré indépendant, le CCIF met un point d’honneur à ne toucher aucun financement de l’État français. Pour autant, il reçoit des subventions de la Commission européenne, lesquelles sont financées par la participation des États européens au budget de l’UE.

  • Le CCIF a reçu 35 000 euros de subventions en 2012 de l’Open Society du milliardaire américain Georges Soros
  • Le CCIF a reçu en 2013 le soutien financier de la Commission européenne, « dans le cadre de la mise en place d’un projet de collecte des données sur les actes islamophobes, dans huit pays européens, conjointement mené avec d’autres associations. »
  • Un soutien financier renouvelé, puisque si l’on en croit le site même de la Commission européenne, et plus précisément son système de transparence financière, en 2017, le CCIF a reçu 51 450 euros de subventions ! Or, d’où viennent les subventions de la Commission européenne si ce n’est du budget annuel de l’UE, lequel est approvisionné à hauteur d’environ 20 milliards par… l’État français
  • En janvier 2016, le CCIF était à Bruxelles pour rencontrer David Friggieri, le coordinateur de la Commission européenne pour la lutte contre l’islamophobie. Le CCIF faisait partie d’une délégation européenne d’association de lutte contre l’islamophobie dont l’objectif était d’établir un bilan de l’islamophobie en Europe.
  • Le CCIF est invité tous les ans par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, (OSCE), pour laquelle Marwan Muhammad, son ancien directeur, a travaillé.

Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux