Fdesouche

Abubaker Mohamad Awad, 23 ans, est condamné à la prison à vie pour le meurtre à l’arme blanche de Tommie Lindh, 19 ans.

Le jeune homme de 23 ans l’a poignardé à la poitrine et au cou lors d’une after-party à Härnösand au printemps dernier.

Il a ensuite violé une femme en la menaçant d’un couteau. 

Tommie Lindh, 19 ans, a été grièvement poignardée lors d’une after party dans son appartement d’étudiant le 10 mai à Härnösand. Il a subi une intervention chirurgicale d’urgence à l’hôpital Sundsvall, mais a ensuite été transporté par hélicoptère d’ambulance à l’hôpital universitaire Karolinska de Solna. Le lendemain de l’attaque, il est mort de ses blessures.

Abubaker Mohamad Awad, 23 ans, a été arrêté dans l’appartement et est maintenant condamné à la prison à vie après avoir poignardé Tommie Lindh au cou et à la poitrine.

Il est également reconnu coupable de tentative de voies de fait graves, de viol aggravé, de viol et de menaces illégales aggravées.

En la menaçant d’un couteau, Abubaker Mohamad Awad a violé une femme à la fête. La femme et Tommie Lindh ont donné l’alerte à la police. Avant l’arrivée de la patrouille sur les lieux, Abubaker Mohamad Awad avait poignardé Tommie Lindh à mort. Il a ensuite violé la femme une fois de plus.

Le procureur avait demandé la perpétuité, tandis que la défense a fait valoir qu’il avait agi en légitime défense. Selon Abubaker Mohamad Awad, il se sentait menacé par Tommie Lindh et il n’aurait pas dû être obligé de quitter l’appartement, après quoi il n’a vu aucune autre issue que de le poignarder.

Un policier raconte lors de son interrogatoire qu’il s’est comporté de façon exécrable lors de son arrestation, il a fait des grimaces et il a gesticulé en faisant des signes de gangs avec les doigts.

Abubaker Mohamad Awad a nié le meurtre, mais a admis qu’il avait menacé Tommie Lindh avec un couteau et d’autres circonstances entourant les crimes. Selon le tribunal de district, il a commis le meurtre avec une cruauté particulière, après quoi il a été condamné à la prison à vie.

AftonbladetExpressen

Il est apparu que le délinquant, pendant la soirée, accusait Tommie Lindh d’être un « raciste » parce qu’il avait une casquette siglée SD (parti suédois anti-immigration) dans son appartement.


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux