Fdesouche

Le site du CCIF  (Comité contre l’islamophobie en France) dénonce le discours d’Emmanuel Macron  sur le «séparatisme» dans un article daté du 14/10/2020.

3ème épisode. Au lendemain du discours d’Emmanuel Macron sur le « séparatisme », le message du gouvernement est de plus en plus clair : il s’agit, comme en 2015 pendant l’état d’urgence, de faire des démonstrations de force, de montrer « qui commande » et de violenter des familles avec une arme plus redoutable que la matraque : l’humiliation. À quelles fins ? Comme en 2015, il s’agit de « rassurer » une partie de la population, celle qui a réellement cru que la crise sociale française est due au « problème musulman ». Il s’agit de montrer à ces personnes qui ont assimilé le discours islamophobe que l’État est prêt, comme au siècle dernier, à brutaliser une partie de la population, démontrant l’imminence du fascisme qui frappe à nos portes.

En provoquant injustement cette humiliation, et en assumant le faire à la méthode « Al Capone », l’État veut provoquer exactement ce qu’il prétend vouloir combattre : la résistance radicale. Car s’il existe une radicalité, celle-ci n’apparait jamais de nulle part : elle est le produit de la violence et de l’abaissement.[…]

CCIF


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux