Fdesouche

Les conflits entre les jeunes de Melun et ceux du Mée-sur-Seine ou de Dammarie-les-Lys… Une histoire sans fin ? Ces rivalités, qui dégénèrent régulièrement en actes de violence, étaient au cœur du débat organisé par la MJC Le Chaudron du Mée-sur-Seine et l’association Fidamuris de l’agglomération Melun-Val-de-Seine, vendredi soir. Dans la salle du Chaudron, qui a réuni une quarantaine de personnes, les langues se sont déliées assez vite. « C’est un conflit d’héritage. On a grandi dedans. Il y a plusieurs théories sur les débuts : histoire de drogue, de fille ou de regard. La finalité est la même : l’embrouille. On ne savait même pas pourquoi ! », analyse Majid, 29 ans, de Dammarie.

« Dans les années 1990, quand on faisait des bagarres, c’était plus une question d’oseille. Fallait pas non plus toucher à la sœur. Aujourd’hui j’ai l’impression que ça part en sucette pour rien », enchaîne Eddy, 41 ans, qui a vécu à Dammarie, au Mée et à Melun. […] Teddy écoute mais ne dit mot. Sa seule question : savoir qui a organisé la soirée. « La directrice de la MJC dit que la police était invitée. Elle n’est pas venue. Je le regrette. Elle aurait dû entendre ce qui a été dit. C’est à elle d’arrêter ça ! » […]

leparisien.fr


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux