Fdesouche

De sources concordantes, la montée des audiences de Face à l’info inquiète le pouvoir. Le président de la République Emmanuel Macron prépare une seconde campagne présidentielle et les analyses du chroniqueur portent sur une frange de l’opinion. (…) Parce que le pouvoir se méfie désormais de Bolloré et veut éviter que les médias de Lagardère, Europe 1 mais aussi Paris Match et le Journal du dimanche, ne tombent entre les mains du l’employeur de Zemmour, murmurent de nombreuses parties prenantes. C’est le volet politique de l’affaire Lagardère. Il lui préfèrerait le groupe LVMH de Bernard Arnault, propriétaire des Echos, du Parisien et de Radio classique, lui aussi désormais actionnaire de Lagardère.

Challenges


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux