Fdesouche

Allemagne – Le foyer pour demandeurs d’asile de Suhl, en Thuringe, qui compte 600 résidents, est un haut lieu de la criminalité. De nombreux citoyens sont inquiets, l’ambiance dans la ville est tendue. Sur FOCUS Online, le maire André Knapp (CDU) s’exprime contre l’accueil de nouveaux migrants – et critique le gouvernement fédéral.

“D’après les expériences de ces dernières semaines, je ne vois pas comment le centre de Suhl pourrait et devrait accepter de façon permanente encore plus de demandeurs d’asile”, a expliqué M. Knapp. Suhl est le premier centre d’accueil pour les demandeurs d’asile en Thuringe.

Le gouvernement Merkel avait récemment annoncé son intention d’installer 500 migrants supplémentaires après le grand incendie du camp de réfugiés grec de Moria. Les politiciens de la CDU de Thuringe rejettent cette idée, notamment en raison des conditions conflictuelles qui règnent dans le centre d’accueil de Suhl.

Le taux de criminalité dans les centres d’hébergement pour demandeurs d’asile a fortement augmenté ces derniers mois. De janvier 2020 à la mi-mai 2020 seulement, la police de Suhl a enregistré plus de 200 crimes dont les suspects étaient des migrants du foyer. Dans cette ville de 35 000 habitants, les affrontements se succèdent et l’atmosphère est tendue. Récemment, des chauffeurs de bus ont exprimé leur crainte de continuer le trajet jusqu’à leur domicile, car ils craignaient d’être attaqués et avaient peur pour la sécurité de leurs passagers.

“Je reçois des appels de parents qui craignent de laisser leurs enfants marcher seuls dans le centre ville”, déclare le maire.

(…) Focus.de