Fdesouche

La maire PS de la capitale a accordé au Parisien-Aujourd’hui en France sa première grande interview de rentrée. Elle y balaye tous les sujets, du Covid-19 à la présidentielle, en passant par les « mineurs isolés étrangers »,… et envisage de réserver les quais hauts de la Seine aux véhicules propres.

Comment traiter la question des mineurs isolés ?

Vis-à-vis des mineurs isolés, la France doit être à la hauteur de sa vocation d’accueil et d’humanité. A Paris, nous avons mis en place des contrats « jeunes majeurs » afin qu’entre 18 ans et 21 ans, ces personnes continuent d’être suivies. On fait tout notre possible.

Que pensez-vous des déclarations d’Emmanuel Macron sur les séparatismes ?

Il faut combattre avec une détermination sans faille l’islamisme radical. Mais pour cela, il faut aussi promouvoir les valeurs d’unité et d’universalisme républicain. Et les transcrire en actes. La priorité, c’est de désenclaver nos quartiers, de lutter contre toutes les formes d’inégalités et de ségrégation territoriale. Le plan Borloo était une formidable opportunité. Je regrette qu’aucune attention ne lui ait été accordée.

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux