Fdesouche

02/10/2020

Un homme de 39 ans, est rapidement identifié comme un possible suspect. Un mandat de recherche est délivré à son encontre. Deux jours après les faits, l’homme se présente de son propre chef au commissariat de Pantin. Ce réparateur de téléphones portables est placé en garde à vue par les enquêteurs du 2e district de la police judiciaire parisienne.

Le 25 septembre, sa garde à vue est levée en vue de son déferrement. Les autorités ont alors vingt heures pour le présenter à un juge d’instruction qui doit décider de sa mise en examen. Mais, selon nos informations, le magistrat ne peut pas le recevoir dans les délais qu’impose la procédure judiciaire. Le suspect est alors remis en liberté le 26 septembre, nous indique une source judiciaire. Un mandat d’arrêt a été délivré à l’encontre de cet homme qui a reconnu au cours de sa garde à vue être l’auteur des coups mortels.

Le Parisien

22/09/2020

Le corps d’un homme d’origine asiatique, atrocement mutilé, a été découvert ce mardi après-midi dans un appartement du XIXe arrondissement, entre les stations de métro Ourcq et Crimée. Les forces de l’ordre ont découvert un bain de sang : la victime avait les mains, les pieds et les oreilles transpercés par une perceuse.

Vers 17 heures, les policiers du commissariat du XIXe arrondissement sont requis par un voisin du logement où s’est déroulé le meurtre. Celui-ci a entendu des cris provenir de l’intérieur et a constaté que d’importantes traces de sang maculaient le couloir. En regardant par la fenêtre de l’appartement, les fonctionnaires remarquent une autre importante flaque d’hémoglobine dans le salon. Une fois à l’intérieur, c’est la stupeur : la victime gît au sol, avec des orifices au niveau des chevilles et du ventre. Elle présente plusieurs hématomes, notamment au niveau du crâne.  […]

Le Parisien


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux