Fdesouche

Présidente PS de la région Occitanie, Carole Delga est très critique sur la gestion de la crise sanitaire par l’exécutif et souhaite davantage de concertation. Pour les régionales de 2021, elle met en garde la gauche contre les risques de la division. Elle dirige une majorité de gauche formée des socialistes, des radicaux de gauche, des communistes et des écologistes.

Quelle est l’expérience phare que vous retirez de cette crise ?

Qu’il faut faire plus confiance aux gens qui sont sur le terrain ! Le système gagnerait en efficacité et en acceptabilité grâce à plus de décentralisation et aussi plus de déconcentration. […]

Pour les prochaines régionales, vous aurez face à vous quelques poids lourds des Républicains, du RN et de la majorité, mais aussi des écologistes. Cela ne risque-t-il pas de faire perdre la gauche ?

J’appelle à ce que la majorité de gauche que je dirige avec les socialistes, les radicaux de gauche, les communistes et les écologistes, continue de travailler ensemble car les résultats sont là. Il faut rester rassemblés, si ce n’est au premier, en tout cas au second tour, pour contrer notamment le Rassemblement national. Ce que nous faisons en Occitanie démontre qu’il y a une place pour une gauche pragmatique, une écologie populaire, d’autant que les Français ne veulent ni de la politique injuste de Macron ni du projet d’extrême droite de Marine Le Pen.

Le Parisien


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux