Fdesouche

Depuis vendredi dernier, vingt-six personnes sont jugées à Agro Nocerino dans la province de Salerne (sud d’Italie) pour «immigration clandestine». Au moins trois parmi eux sont également soupçonnées d’«association criminelle». Selon les chefs d’inculpation du parquet, les poursuites visent des pratiques depuis 2011.

Salerno Today rappelle en effet que sur plusieurs années, les prévenus auraient organisé et géré des mariages blancs entre ressortissant italiens et ceux issus de différents pays d’Afrique. L’objectif aurait été de faciliter à ces derniers une régularisation ou une obtention de titre de séjour, qui leur éviterait l’expulsion.

Parmi les accusés figurent plusieurs résidents à Nocera, Scafati et dans les villes de la région de Naples. Un homme de 50 ans issu de Scafati et un second de nationalité marocaine, toujours recherché, seraient à la tête de l’organisation. Pour rendre possible l’obtention de tous les papiers attestant de la légalité des mariages au regard de la justice, les prévenus principaux auraient exigé des paiements en espèce, variant entre 2 et 300 euros l’acte.

yabiladi


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux