Fdesouche

Cette semaine, la gendarmerie gabonaise a intercepté 69 candidats à l’immigration clandestine en provenance du Nigeria, avec leurs passeurs, après trois jours de cavale. Le pays fait preuve d’une grande fermeté en la matière, conformément au souhait de sa population. […]

L’Europe, un contre-exemple

« Il est important de lutter contre l’immigration clandestine. D’arrêter les passeurs et de renvoyer les migrants chez eux. C’est la meilleure façon de dissuader les potentiels candidats à l’immigration clandestine de tenter leurs chances. Car ils enrichissent des filières mafieuses qui créent du désordre, de l’insécurité et déstabilisent les Etats », indique un expert du Golfe de Guinée, qui collabore avec Interpol dans la lutte contre les trafics.

Pour lui, l’Europe devrait un tant soit peu s’inspirer de ceux que fait le Gabon en matière de lutte contre l’immigration clandestine. « Là-bas, on a davantage l’impression que ce sont les mafias que les Etats qui font la loi, avec la complicité objective de certaines ONG », déplore cet expert. Avec pour conséquence, une gronde de plus en plus grande des peuples européens que leurs dirigeants peinent à entendre.

La Libreville (média gabonais)


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux