Fdesouche

Dans un article publié en Hongrie, Viktor Orban ne mâche pas ses mots : « Selon les libéraux loufoques, il n’y a aucune raison de craindre une immigration de masse, ni même un flot d’immigration. Et il n’y a aucune raison de le craindre même si les traditions nationales et religieuses des invités indésirables sont radicalement différentes des nôtres – voire opposées aux nôtres ».

Le chef d’Etat hongrois ne cache pas d’ailleurs qui il vise délibérément. « On nous dit que le terrorisme, la criminalité, l’antisémitisme et l’émergence de sociétés parallèles ne sont que des irrégularités temporaires, ou peut-être les affres de la naissance d’un nouveau monde radieux sur le point de voir le jour. Mais le camp démocrate conservateur chrétien rejette une telle expérience imprévisible sur les sociétés et les individus », tonne-t-il, jugeant que les tensions entre cultures et la violence qu’elles peuvent générer sont « inacceptables ».

Avant de conclure : « À moins d’ignorer les lois des mathématiques, il n’est pas difficile de voir la réalité d’un remplacement de la population sûr, lent, mais qui s’accélère ».

Valeurs


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux