Fdesouche

(…) “Une des choses dont nous parlons un peu moins au sein de l’entreprise est que … la communauté que nous servons a tendance à être, en moyenne, idéologiquement un peu plus conservatrice que notre base d’employés”, a déclaré Zuckerberg.

 «Peut-être que« un peu »est un euphémisme. … Si nous voulons vraiment bien servir les gens, [nous devons prendre] en compte le fait qu’il existe des points de vue différents sur des choses différentes, et que si quelqu’un n’est pas d’accord avec un point de vue, cela ne signifie pas nécessairement qu’il est haineux ou a de mauvaises intentions. “

Pour Zuckerberg, le conservatisme de sa base d’utilisateurs américaine était devenu plus qu’une source de friction avec ses employés – c’était aussi devenu un problème de service client. La plainte n ° 1 que Facebook reçoit de ses utilisateurs est que l’entreprise supprime un trop grand nombre de leurs publications, a-t-il déclaré, pour des raisons qu’ils interprètent souvent comme étant politiquement motivées.

«Je veux m’assurer que les gens d’ici reconnaissent que la majorité du sentiment négatif auquel nous avons été confrontés, mesuré par les inscriptions de notre communauté, provient généralement de personnes plus conservatrices qui sont préoccupées par la censure», a dit Zuckerberg aux employés plus tard dans l’été.

Il n’y avait aucun moyen évident d’apaiser les employés libéraux et les utilisateurs conservateurs en même temps. Et alors même que l’entreprise discutait de la question, une nouvelle menace découlant du pillage de Trump est apparue. À la fin du mois, une coalition de groupes de défense des droits civiques a annoncé qu’elle organiserait un boycott de Facebook par les annonceurs à partir du 1er juillet. Coca-Cola, Unilever, Verizon et Hershey ont été parmi les plus importants à signer .

(…) The Verge

Publicité

Fdesouche sur les réseaux sociaux