Fdesouche

Des manifestants se sont rassemblés samedi lors d’un rassemblement des Proud Boys attendu dans le Clark Park de West Philadelphia. Les Proud Boys ne s’étant pas présentés, les manifestants ont attaqué les journalistes indépendants James Klüg et Lisa Reynolds Barbounis.

Barnounis a été attaquée, ses cheveux tirés.

Klüg a été chassé du parc.

Les plans pour une contre-manifestation ont commencé quand un post est apparu sur Facebook, déclarant qu’il y aurait un rassemblement des Proud Boys. Cela a entraîné la fermeture du marché des agriculteurs, mais les Proud Boys ne sont pas venus au parc Clark.

Le jour et l’heure venus, aucun Proud Boys n’a été signalé présent, mais il y avait bien des manifestants et des médias sur place. Le Post Millennial était sur les lieux dans le parc Clark de Philadelphie, et a vu James Klüg et Lisa Reynolds Barbounis être pris pour cibles par les militants antifa.

Klüg couvre les manifestations et interviewe les manifestants, mais à Philadelphie, cela s’est avéré être une autre paire de manche lorsqu’ils ont été attaqués par des agitateurs antifas.

Des images choquantes montrent des antifas harcelant Klüg, lui demandant même des faveurs sexuelles obscènes. Un antifa a tiré les cheveux de Bourbounis alors qu’elle tentait de fuir la foule.

Klüg tente de s’enfuir en rejoignant sa voiture. On voit une foule vandaliser le véhicule, briser les vitres et effrayer un chien à l’arrière du véhicule.

La police est maintenant arrivée sur les lieux, et alors que la manifestation s’achevait, le groupe Antifa a terminé la journée avec un combat à l’épée.

The Post Millenial


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux