Fdesouche

Bonjour, Nous sommes en direct de la mairie de Lyon pour la grande manifestation contre la haine le racisme et l'islamophobie qui prennent une ampleur sans précédent dans notre beau pays la France..Bravo â Ferhat Ferlin Patience Barika , Meiissa Freedom, Mounir Zouagha , Nadia Haddou, Anissa Dzair Lahziza, Abdelaziz Chaambi du CRI , Delphine Baïda, Abed Cyrille Cyrille Chavi, Yacin , Moungi Rouaiguia..Bravo à Abderrahmane Belhout , Sabeha Si Ahmed , Cherifa Bouhafs , Akila Bess , Nordine Terdjimi , Lamri Boulassel, Mounia , Fares Fouzia, Ben Abd Ben .Le maire de Lyon et le préfet doivent tout mettre en œuvre pour que les auteurs des incendies criminelles soient retrouvés et déférés devant la justice. – Et l'islamophobie doit être reconnu comme un délit et inscrit dans le code pénal..- la fermeture de tous les établissement des fachistes identitaires. On continue mes amis tous ensembles , on ne lache rien. Abdelaziz Boumediene pour le MSI Mouvement pour une Solidarite Internationale

Posted by Abdelaziz Msi Boumediene on 2020 m. rugsėjo 5 d., šeštadienis

Après les incendies volontaires de deux mosquées dans la Métropole de Lyon plusieurs associations ont appelé à une manifestation « contre le racisme et l’islamophobie » ce samedi 5 septembre, à 15 heures, place de la Comédie, dans le 1er arrondissement.

(…)

“L’islamophobie est un fond de commerce politique. Nous devons devenir nos propres élus “, a estimé Abdelaziz Chaambi, président du Mouvement de solidarité internationale, et co-fondateur de la mosquée Essalem. Il a appelé à faire “la tournée des députés” dans leurs permanences.

L’islam est la deuxième religion, la deuxième communauté en France. Ceux qui ne nous aiment pas n’ont qu’à quitter la France.

Abdelaziz Chaambi

(….)

Eric Zemmour était particulièrement visé par les associations ainsi que le journal Valeurs actuelles. “Nous nous battrons pour que l’islamophobie soit reconnu comme un délit au même titre que l’antisémitisme ou l’antichristianisme”, a poursuivi Abdelaziz Boumediene. Le président du MSI a dénoncé une “complaisance de l’État et une complicité des médias ” face à ce phénomène. “Il faut que le président, que les députés réagissent, que Zemour soit interdit d’antenne “, a-t-il expliqué.

www.leprogres.fr

A propos de la fiche S d’Abdelaziz Chaambi


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux