Fdesouche

28/08/2020

(…) «Dans le centre de Palavas, les gens sont remontés comme jamais», raconte Agnès, qui réside dans un lotissement excentré. «Ils disent que cet été n’a rien à voir avec les autres. Des bandes venues de partout ne respectent rien et viennent se défouler chez nous.» Jean-Michel, agent de droit privé de 52 ans, affirme que les Palavasiens sont «à cran» : «En plus des Montpelliérains [la préfecture est située à 15 kilomètres, ndlr], il y a beaucoup de jeunes des cités venus de grandes villes. Ils agressent verbalement les filles et les femmes, jettent leurs déchets partout, font des rodéos en voiture juste pour emmerder le monde. On retrouve des capsules vides de gaz hilarant partout.» Face à cet «enfer», Jean-Michel a créé au début de l’été un groupe Facebook baptisé «Tout n’est pas permis à Palavas» : «Il compte déjà 1 200 personnes, uniquement des Palavasiens. On va aussi monter un mouvement citoyen.»

(…) Libé


(…) “Une partie de la population touristique étrangère n’est pas présente, et a été remplacée par des gens qui avaient l’habitude de partir faire la fête en Thaïlande ou à Ibiza, ou en Afrique du Nord pour ceux qui y ont des liens familiaux, mais qui se retrouvent avec des frontières fermées”, analyse Jean-Michel Weiss, secrétaire général de la Fédération autonome de la police municipale, et chef de celle de La Grande-Motte.

(…) Midi Libre


23/08/2020



22/08/2020

Les commerçants de la station héraultaise ont manifesté et organisé une opération “ville morte”, dans la soirée du vendredi 21 août, après de nouveaux incidents avec des jeunes issus de la banlieue parisienne.

La situation reste explosive à Palavas-les-Flots. Dix jours après une manifestation de commerçants et de riverains en colère, de nouveaux incidents se sont produits vendredi 22 août dans la station héraultaise.

(…) Très remontés, tous les commerçants ont baissé le rideau en fin d’après-midi et manifesté une nouvelle fois dans les rues et devant le poste de la police pour dénoncer cet “abandon” des pouvoirs publics. Vendredi soir, ils ont organisé une opération ville morte. (…)

Midi Libre



21/08/2020


17/08/2020


08/08/2020

300 personnes environ ont manifesté ce vendredi soir à Palavas-les-Flots. Une marche qui a commencé à 19 heures devant la police municipale pour exprimer leur ras le bol face aux incivilités, rodéos de voitures et de motos dans les rues en pleine nuit, musique trop forte sur la plage et des déchets jetés n’importe où. 

Gilles vit à Palavas depuis 50 ans, il est jouteur et il en a marre “c’est le bordel tous les soirs, les rodéos, des bagarres, nous on est dans notre village et on veut que tout soit bien. Tout le monde peut s’amuser, c’est les vacances, mais il faut qu’il y ait du respect. Il faut que ça cesse.”

France Bleu

“Nous sommes contre les incivilités, agressions, rodéos, cambriolages, chichas, protoxyde d’azote, déchets, tapages…”


06/08/2020

Un appel à une marche pacifique ce vendredi 7 août à 19 h est lancé contre l’insécurité qui auraient explosé cette année.

On a peur de se promener. On n’en peut plus !”

C’est un grand ras-le-bol qu’expriment certains habitants de Palavas-les-Flots depuis plusieurs semaines. Ces derniers appellent à une marche pacifique, le vendredi 7 août à 19 h, devant la police municipale contre la délinquance, la racaille et l’insécurité“.

(…) Midi Libre

 


Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux