Fdesouche

07/07/2020

[…] Normalement, si un député devient ministre, il perd son siège au bout d’un mois et se voit alors remplacé par son suppléant. Seulement on a appris que Nadia Hai a démissionné en urgence lundi de sa fonction de député. Cette dernière avait indiqué il y a quelques mois qu’elle n’avait plus de contact avec son suppléant depuis février 2018. Moussa Ouarouss ne deviendra donc pas automatiquement député.

Il y aura une élection partielle dans la circonscription des Yvelines de Nadia Hai, l’ancienne circonscription de Benoît Hamon. […]

L’Union


07/07/2020

Il n’y a pas de ministres marnais dans le nouveau gouvernement. Mais sa composition pourrait tout de même avoir des répercussions locales.

La députée LREM des Yvelines, Nadia Hai, entre au gouvernement comme ministre déléguée à la Ville. Son suppléant, du moins c’est toujours le cas sur sa fiche, est le Rémois Moussa Ouarouss.
Ce dernier a tenté de briguer la mairie, mais c’est finalement Gérard Chemla qui a obtenu l’investiture En Marche. Il est aussi chef d’entreprise à Reims.

Normalement, si un député devient ministre, il perd son siège au bout d’un mois et se voit alors remplacé par son suppléant. Seulement, Moussa Ouarouss, chef d’entreprise, est aussi mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans une affaire de trafic de stupéfiants, pour laquelle il clame son innocence.

L’Union


1 novembre 2019

LREM : qui est Moussa Ouarouss, soupçonné dans une affaire de trafic de drogue ?

[…]

Moussa Ouarouss, 33 ans, est un dirigeant d’entreprise, de surcroît député suppléant de La République En Marche (LREM) pour les Yvelines et cadre local de la majorité présidentielle à Reims (Marne), ville dont il est originaire.

[…]

Des frictions avec Alexandre Benalla

Interrogé par le Parisien/Aujourd’hui en France, Moussa Ouarouss dément fermement toute implication et se dit serein. « Il y a encore trois mois, je menais une vie normale et maintenant je suis assailli pour une histoire dans laquelle il n’y a aucun élément contre moi » confie-t-il. Président de « Droit de cité », une association chargée de l’insertion des jeunes vers l’emploi, le trentenaire affirme avoir été seulement en relation avec un des mis en examen dans le cadre du travail qu’il mène au sein de cette structure.

[…]

En 2016-2017, ce passionné de boxe, à la tête de l’académie « Team Hamid Zaïm » a participé à deux meetings du candidat Emmanuel Macron, en tant que responsable des jeunes avec Macron (Jam), et en assurant avec quelques collègues de ring sa sécurité. Ce qui lui a valu, selon nos informations, quelques frictions avec Alexandre Benalla, qui voyait d’un mauvais œil ce personnage un peu trop intrusif tourner autour du candidat Macron.

[…]

Aujourd’hui Moussa Ouarouss crie au complot politique.

[…]

Le Parisien


30 octobre 2019

[…]

Moussa Ouarouss est notamment mis en examen pour importation, transport et détention de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille, confiée aux gendarmes de la section de recherches de Reims, a affirmé une source proche du dossier, confirmant une information du quotidien L’Union.

Moussa Ouarouss a été interpellé fin août alors que des saisies “relativement importantes” ont été réalisées.

[…]

En 2016, il apparaissait sur des photos des déplacements d’Emmanuel Macron: notamment à Châlons-en-Champagne, le 1er septembre, dans un bar à Paris le 12 septembre -il portait alors une oreillette-, à Marseille le 17 novembre et à Metz le 21 novembre. Il a aussi été président de l’académie de boxe “Team Hamid Zaïm” à Reims, inaugurée en janvier 2017 et fermée en 2018. Sur des photos publiées sur la page Facebook de l’académie en mars 2018, il apparaissait aux côtés de la ministre de la Justice Nicole Belloubet et du premier ministre Edouard Philippe.

[…]

Nice Matin



Suivez-nous

Suivez-nous sur les réseaux sociaux