Fdesouche

La Norvège indique qu’elle accueillera 600 demandeurs d’asile récemment évacués des centres de détention libyens vers le Rwanda, le pays scandinave veut mettre fin au trafic de migrants, parfois mortel, à travers la mer Méditerranée.

“Pour moi, il est important d’envoyer le signal que nous ne soutiendrons pas les itinéraires de contrebande et les bailleurs de fonds cyniques, mais que nous ferons plutôt venir sous une forme organisée des personnes ayant besoin de protection”, a déclaré le ministre de la justice et de l’immigration Joaran Kallmyr dans un communiqué envoyé jeudi à The Associated Press.

[…]Dans le cadre d’un accord signé entre le Rwanda, l’Union africaine et l’agence des Nations Unies pour les réfugiés en septembre, le pays d’Afrique de l’Est abrite un camp pour les personnes évacuées de centres de détention souvent chaotiques et surpeuplés en Libye.

Environ 800 sont actuellement hébergés dans un centre de transit d’urgence dans le district de Bugesera au Rwanda.

Jusqu’à présent, la Norvège et la Suède ont proposé d’en prendre certains, selon le ministre rwandais des Affaires étrangères Vincent Biruta, qui a déclaré mercredi que la Suède en avait accueilli sept.

voanews.com


Aujourd’hui, le premier grand groupe de réfugiés accueillis dans le centre ETM (mécanisme de transit d’urgence) au Rwanda a été réinstallé en Suède (28). Cinq autres s’envoleront demain pour le Canada.

Merci à la Suède et au Canada pour votre générosité qui a permis de redonner l’espoir d’un nouveau départ aux réfugiés évacués de la Libye. 24 février 2020

 


10/01/20

Le ministre de la Justice et de l’Immigration norvégien a annoncé que son pays allait accueillir 600 migrants évacués de Libye vers le Rwanda ainsi que 200 autres ayant été transférés vers la Roumanie dans le courant de l’année.

[…]La situation administrative des évacués – principalement originaires de la corne de l’Afrique – aura déjà été évaluée par les équipes du Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR) qui ne choisira que des candidats volontaires et éligibles au statut de réfugié. Ils seront ensuite transférés en quatre contingents au cours de l’année.

D’après le Aftenposten, en 2020, la Norvège compte accueillir 3 000 réfugiés mais continuera de refuser de prendre en charge les migrants débarqués en Europe après un sauvetage en mer par un navire humanitaire. “Nous ne souhaitons pas créer d’appel d’air en accueillant des rescapés de la Méditerranée. Ce ne sont généralement pas des réfugiés, mais des migrants économiques”, explique le ministre Kallmyr.

“Si nous voulons contrôler la situation en Méditerranée et aider les plus vulnérables, nous devons travailler avec l’ONU”, poursuit-il.

“Envoyer un message aux bailleurs de fonds et aux passeurs”

Il s’agit aussi “d’envoyer un message important aux bailleurs de fonds et aux passeurs qui profite des routes migratoires”, a-t-il ajouté dans un entretien accordé à l’agence Associated Press, martelant que trop de rescapés de la mer n’étaient pas éligibles au statut de réfugié contrairement aux migrants identifiés par le HCR. “Nous ferons venir des personnes ayant des besoins de protection sous une forme organisée”, résume-t-il.[…]

infomigrants.net

http://www.fdesouche.com/1267885-rwanda-accueil-des-premiers-migrants-evacues-de-libye


Fdesouche sur les réseaux sociaux