Fdesouche

C’est le département le plus pauvre de France et l’un des plus touchés par l’épidémie. Alors que plusieurs villes du 93 ont connu ces derniers jours des violences urbaines, le maire PCF de La Courneuve (42 500 habitants) Gilles Poux observe un effondrement de la «petite économie qui permet aux familles de garder la tête hors de l’eau». Il appelle le gouvernement à décider «de politiques publiques très fortes» pour réduire les inégalités aggravées par la crise sanitaire. Il a été réélu avec 64 % des voix au premier tour des municipales en mars.

Comment se passe le confinement à La Courneuve ? Quels sont ses effets sur la vie de ses habitants ?

Les conditions d’habitat ne sont pas les plus confortables mais dans l’ensemble, notre population est dans une attitude responsable et respecte les gestes barrières. Ce que nous observons, c’est une aggravation des difficultés sociales. La petite économie qui permet aux familles de garder la tête légèrement hors de l’eau s’est effondrée. Je parle de l’intérim, de l’aide à domicile, des coups de mains à droite à gauche, des petits boulots pas forcément déclarés. Le travail s’était fortement partiellisé avec des mi-temps, des quart-temps, des journées d’intérim. Toutes ces petites ressources ont complètement disparu. Il en résulte une accentuation radicale des difficultés sociales. A la distribution alimentaire du Secours populaire du samedi matin, le nombre de familles est passé d’une trentaine à plus de 70. Il y a aussi des élans de solidarité avec des gens qui se donnent corps et âme. […]

Nouvel Obs


Fdesouche sur les réseaux sociaux