Fdesouche

Des centaines de prisonniers se sont évadés de centres pénitentiaires de l’État de Sao Paulo, dans le sud-est du Brésil, ce lundi 16 mars. Et cela après la décision des autorités de suspendre les sorties temporaires de leur régime de semi-liberté pour éviter la propagation du coronavirus.

Plus d’un millier de détenus ont coordonné leurs actions et ont réussi à s’évader d’au moins 5 prisons de l’Etat de Sao Paulo dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 mars selon notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard.

La rébellion a été déclenchée par la décision des autorités de suspendre les permissions de sortie, généralement accordées aux détenus condamnés à de courtes peines de prison pour éviter le risque de dissémination du coronavirus, dans des prisons déjà surpeuplées. Selon les autorités, la sortie prévue ce mardi plus de 34 000 détenus en régime de liberté. Dans le même temps, les visites aux détenus ont également été suspendues.

La ville balnéaire de Mongagua, qui a été le théâtre de l’évasion de 500 prisonniers a recommandé à la population de rester chez elle, après avoir fermé les crèches et les écoles. Quant aux autorités locales, elles affirment avoir recapturé la moitié des évadés. […]

rfi


Fdesouche sur les réseaux sociaux