Fdesouche
La démographe juge que le président de la République a une vision erronée de l’histoire de l’immigration en France. « Je suis donc sidérée par les erreurs du président. […] S’il est vrai que des étrangers ont de tout temps voyagé en Europe, on ne peut en déduire que la France a été de tout temps une terre d’immigration.

En 1851 on ne compte que 381.000 étrangers en France, soit 1 % de la population. Il s’agit de voisins européens installés en France, des Belges en grand nombre, notamment. C’est vrai que la France a connu une immigration étrangère précoce par rapport à la plupart de ses voisins, où celle-ci s’est surtout développée dans les années 1960 ou après. La grande vague migratoire des années 1920 a amené en France de nombreux Italiens et Polonais. En 1931, la proportion d’immigrés (nés étrangers à l’étranger) était de 6,6 %. » […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux