Fdesouche
« Je dis souvent que s’il y avait un prix Nobel de l’hospitalité, il reviendrait souvent à la Charente limousine », philosophe Philippe Bouty, le président de la communauté de communes. Cet automne, son territoire ainsi que Ruffec continuent de s’inscrire dans la tradition de l’accueil de migrants. Une histoire débutée en 2016 à Ruffec et en 2015 à Confolens.

Lundi en fin d’après-midi, quatre nouveaux réfugiés ont posé leur valise dans les chambres de ce nouveau centre provisoire d’hébergement, à Ruffec. Il y avait là deux Afghans, mais aussi Djibril Kader, un Tchadien, et Mohamed […]

La Charente Libre


Fdesouche sur les réseaux sociaux