Fdesouche

Depuis une semaine, l’Elysée est en alerte rouge. “Le président suit personnellement et de très près ce qui se passe en Algérie, confie une source au palais. Non seulement il lit tous les rapports diplomatiques sur le sujet, mais – fait très inhabituel – il a téléphoné lui-même mardi [26 février] à l’ambassadeur de France sur place [Xavier Driencourt] pour connaître son appréciation de la situation. Il lui a également demandé de venir d’urgence au Quai d’Orsay pour informer le ministre, Jean-Yves Le Drian.” Si bien que, mercredi, le diplomate a fait l’aller et retour Alger-Paris, très discrètement, alors que des milliers de manifestants descendent dans les rues des villes algériennes depuis une semaine pour dire non à un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.


Fdesouche sur les réseaux sociaux