Fdesouche

Boris Johnson s’attire les foudres de son propre clan politique. Le sulfureux ancien ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni a provoqué un tollé à la suite de ses propos « offensants » sur la burqa, publiés lundi dans le Daily Telegraph.

Dans cette tribune, Boris Johnson plaide contre l’interdiction du voile intégral dans l’espace public en ponctuant son propos de déclarations provocantes. Le conservateur qualifie la burqa de « ridicule » et « bizarre ». Il compare même les femmes qui portent le voile intégral à des « braqueurs de banques » et à des « boîtes aux lettres ».

Les dirigeants du parti conservateur n’ont pas tardé à se désolidariser de l’ancien ministre, ne souhaitant pas être associés à ses déclarations. Brandon Lewis, membre de la Chambre des lords, a été le premier à interpeller Boris Johnson. Sur Twitter, il l’a enjoint à présenter ses excuses. […]

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux