Fdesouche

(…) Discrimination-radicalisation, un couple infernal ? Une question que le ministre de l’Intérieur de gauche ne semble pas s’être posé. Un syndicaliste – sous couvert d’anonymat, les syndicats de police n’ont pas la même liberté de parole qu’à l’extérieur des services de renseignements – n’hésite pas à parler de “chasse aux Arabes” depuis la diffusion de la demande du ministre de l’intérieur. Unité-Police, le syndicat majoritaire des gardiens de la paix, est, lui, plus mesuré : “Il faut évidemment être vigilant, mais on ne doit pas créer de psychoses ou faire planer une méfiance infondée sur certains de nos collègues. Tous luttent contre le terrorisme.”

Source

Merci à Fdechoix


Fdesouche sur les réseaux sociaux