Fdesouche

Raïssa, d’origine algérienne, s’interroge sur son identité.

Quand je vais dans le pays d’origine de mes parents, l’Algérie, je suis une Française et ici, je suis une Arabe.

«Déjà sur la place des jeunes des quartiers dans la société. Pour moi la France est une mère indigne qui n’assume pas ses enfants métissés. Je pense que beaucoup de jeunes vivent dans un mal-être mais ils n’arrivent pas forcément à mettre des mots sur ce qu’ils vivent. Certains foutent la merde. C’est leur façon d’exister. Je ne veux pas les faire passer pour des victimes mais la France ne veut pas leur faire de place non plus… On parle de plus en plus de discrimination positive mais pour moi, ça reste de la discrimination. Pour un jeune Français défavorisé, on ne va pas se préoccuper de ses origines auvergnates ou pas. Pour un jeune défavorisé d’origine immigrée, on ne parlera que de ça, ses origines ! Il faut que la France accepte qu’elle est devenue métissée et qu’elle s’occupe de tous ses enfants.» […]

Et la politique, Raïssa ? «Je compte aller voter en 2012, ce sera la première fois mais franchement, pas avec une grande conviction. La politique, j’y crois pas vraiment […] Moi, j’aurais préféré un Obama à la française qui représente la nouvelle France mais bon… Je me déplacerai pour éviter le pire mais, à ces présidentielles, c’est vraiment par défaut que j’irai voter.» […]

Bondy Blog