Fdesouche

[…]A Mediapart (accès payant), “huit membres de l’équipe se sont portés volontaires pour cet exercice” : “A l’aide de compteurs à main, ces «clics-clics» utilisés par exemple dans les avions pour compter les passagers (on en trouve facilement sur internet au prix de 11 euros, nous en avons acheté six), nous avons compté les manifestants quasiment un par un. Plus exactement, par grappes de cinq.” Résultat : alors que les syndicats annoncent 330 000 personnes dans les cortèges et que la police en dénombre 89 000, la rédaction arrive péniblement à 76 000 manifestants ! Notre estimation nous a nous-mêmes surpris”, indique la rédaction, qui a refait plusieurs fois ses calculs.

A Marseille, le sujet est très délicat. Pour la quatrième fois consécutive, la préfecture a estimé les manifestants à un nombre presque dix fois inférieur à celui des syndicats : 24 500 contre 230 000. Pour trancher, six journalistes des trois rédactions se sont donc postés en deux groupes. “Résultat : une estimation comprise entre 16.860 et 21.690 manifestants, qui ne saurait constituer un chiffre-référence, étant donné le caractère inédit et totalement expérimental de l’entreprise.” Les journalistes donnent donc plutôt raison à la police, alors que le jour même, un syndicat policier local, Unité SGP Police/Force Ouvrière, affirmait que “la direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône s’épuise à dévaloriser le nombre des manifestants”. […]

@si

(merci à Dewey)


Fdesouche sur les réseaux sociaux