Fdesouche

La Bulgarie a annoncé son intention de remettre des passeports à plus de 500.000 citoyens non-UE – leur donnant des droits à long terme pour vivre et travailler n’importe ou dans l’Union européenne. ( je ré-arrange un peu l’article qui pointe sur le fait que ces nouveaux immigrants pourraient s’installer d’abord en G.B )

Le ministre de la Nationalité Bozhidar Dimitrov déclare que les nouveaux citoyens – actuellement en provenance d’Ukraine et de Moldavie – seraient libre de venir vivre en Bulgarie.
Au cours de l’année seulement la Bulgarie a émis près de 80.000 nouveaux passeports à des gens qui peuvent se prétendre d’origine bulgare, origine qui remonterait à leurs grands-parents.

(…) Seulement 25.000 travailleurs peu qualifiés sont autorisés à accepter des emplois dans la filière agricole et alimentaire.
Toutefois, les règles frontalières de l’UE signifie qu’ils pourraient éventuellement aussi s’installer dans d’autres pays de l’UE, y compris la Grande-Bretagne.

(…)Mais après 2013, les Bulgares disposeront des mêmes droits de libre circulation que tous les autres États membres nationaux. Cela signifie que les 500.000 migrants qui sont sur le point de recevoir des passeports bulgares seront libres de travailler et se déplacer [en Grande-Bretagne] partout dans l’espace de l’U.E. La Hongrie et la Roumanie sont entrain de suivre le mouvement.

(…)Lorsque la Pologne a rejoint l’UE en 2004, le gouvernement avait prévu que 13.000 personnes viendraient s’installer ici. Au total, il y en a plus d’un million .
La Hongrie a récemment annoncé que, dès l’année prochaine,elle commencera à distribuer des passeports à des groupes minoritaires qui ont des liens historiques ou ethniques dans le pays de l’Est, mais qui vivent ailleurs.

(…)«Nous avons déjà mis en place un bouchon provisoire sur la non-UE migrants économiques et introduit des exigences de langue anglaise pour les visas de conjoint et le partenaire.

(…)D’après le Ministre de l’Immigration Damian Green : «Le nouveau gouvernement est déterminé à réduire la migration nette à quelques dizaines de milliers par an.
“Nous allons fixer un plafond permanent, présenter des propositions visant à prévenir l’abus de visas d’étudiant et la mise en œuvre des contrôles de transition sur tous les nouveaux Etats membres de l’UE à l’avenir.

Daily Mail

(Merci à Louise Chantilly)


Fdesouche sur les réseaux sociaux