Fdesouche

Addendum vidéo (Merci à Christopher)

Publicité

Depuis hier, 14 restaurants Quick sont exclusivement halal. Mais avant qu’elle ne finisse dans les hamburgers, qui se charge de rendre la viande “islamiquement conforme” ? Rencontre avec un homme dont c’est le métier : Mokhtar, sacrificateur.

Mokhtar travaille dans un abattoir de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine. Chaque jour, il tue, à la main, selon le rite halal, près de 300 poulets. Bref, il est littéralement “un tueur en série” de volailles. En tout, il a tué plus de 700 000 poulets dans sa vie.

Et depuis 10 ans, 300 fois par jour, il effectue les mêmes gestes : attraper le poulet – vivant et conscient – par le cou, saisir son couteau, puis prononcer la phrase rituelle “bismillah, allah u akbar” avant de saigner le volatile tout en maintenant sa tête en direction de la Mecque.

Mokhtar ne « tue » pas, il « sacrifie » les poulets. Et puis, ce grand gaillard, père de deux enfants et fan de football adore son métier. Il l’aime et il en est fier. Car il y a tout de même une dimension sacrée dans le métier de Mokhtar… que feraient presque oublier son tablier de plastique et sa toque en papier. La même, blanche et rouge, que celle des cuistots de Quick d’ailleurs…

(Cliquez pour écouter)

France Info

(Merci à résurgence & à Antoine pour l’extraction audio)


Fdesouche sur les réseaux sociaux